1-866-691-7202 | fshq@histoirequebec.qc.ca

Fédération Histoire Québec

Bilan de l'AGORA

 
(Cliquez sur l'image pour voir la vidéo)
 
La troisième édition de l’Agora métropolitaine s'est tenue à la TOHU les 18 et 19 octobre derniers. Les participants ont été appelés à faire le bilan de la mise en oeuvre du PMAD et à soumettre des propositions pour élaborer le Plan d’action 2019-2023 du PMAD.

L’Agora 2018 s'est tenue sous le thème « rassembler, collaborer, réussir ». M. Jérôme Normand, membre du conseil de la Ville de Montréal et président de la commission de l’aménagement de la CMM et Mme Florence Junca-Adenot, professeur associée au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM, ont agit comme coprésidents de l’événement.

La Fédération Histoire Québec a représenté ses 65 sociétés et organismes membres oeuvrant dans la Communauté Métropolitaine de Montréal. La directrice générale, MariFrance Charette était sur le second panel de l'atelier #3 ayant pour thème "Repères métropolitains: patrimoine et paysages" et a présenté le travail de terrain de ses sociétés membres et l'importance de leur présence et de leur implication dans la protection du patrimoine.

COMMUNIQUÉ FINAL
AGORA MÉTROPOLITAINE 2018 : IL FAUT ACCÉLÉRER LA CADENCE POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS DU PMAD ET ADOPTER LE RÉFLEXE MÉTROPOLITAIN

Montréal, 19 octobre 2018 — Après deux jours d’échanges, plus de 600 élus, citoyens et experts réunis lors de la troisième Agora de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) concluent qu’il faut accélérer la cadence dès maintenant pour atteindre les objectifs fixés par le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD). Au cours de son allocution, à la clôture de l’Agora, Valérie Plante, présidente de la CMM et mairesse de Montréal, s’est dite prête à remplir cette mission.

« Ensemble avec les partenaires de la CMM, nous nous donnons un véritable élan pour solutionner dans un avenir rapproché les enjeux de mobilité, d’aménagement et d’environnement pour bâtir un Grand Montréal encore plus fort, uni et tourné vers l’avenir. On invite d’ailleurs la nouvelle ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, à rencontrer le comité exécutif afin de partager les suivis de l’Agora 2018 et lui présenter les orientations et les objectifs du PMAD », déclare Valérie Plante, présidente de la CMM et mairesse de la Ville de Montréal.

Les participants à l’événement, organisé sous le thème « Rassembler, collaborer, réussir », ont formulé 40 recommandations concrètes pour améliorer la qualité de vie dans le Grand Montréal et accroître sa compétitivité. Celles-ci — qui concernent l’agriculture, la gestion des inondations, le patrimoine et les paysages, la fiscalité municipale, la mobilité durable, le redéveloppement urbain, les milieux naturels et la culture — alimenteront le prochain Plan d’action 2019-2023 du PMAD, qui sera adopté par la commission d’aménagement et le conseil de la CMM. L’Agora permet donc d’actualiser l’approche de la CMM et de ses partenaires, six ans après la mise en oeuvre du PMAD.

« Le message des citoyens du Grand Montréal est clair. Nous devons aller plus vite et plus loin en matière de protection de notre garde-manger que sont nos terres agricoles, de valorisation de notre patrimoine, de préservation de nos milieux naturels et de développement de la mobilité durable. Nous devons repenser les façons d’aménager notre territoire en priorisant le redéveloppement urbain et en adaptant la fiscalité municipale pour limiter l’étalement urbain. Nous, comme élus, devons comprendre cette nouvelle réalité, tout comme les promoteurs. Les politiques gouvernementales devront s’imprégner de cette vision et prévoir les financements requis à la réalisation de ces changements majeurs. C’est ça le réflexe métropolitain », poursuit Jérôme Normand, coprésident de l’Agora métropolitaine et président de la Commission de l’aménagement de la CMM.

« Le succès de cette troisième Agora métropolitaine, particulièrement de l’atelier sur les repères métropolitains que sont le patrimoine et les paysages, a tout pour nous encourager à continuer de travailler ensemble pour faire du Grand Montréal un modèle d’aménagement et de développement concerté pour le XXIe siècle. La réponse aux questions qu’Héritage Montréal et d’autres ont soulevées sur les défis touchant au patrimoine bâti et aux paysages illustre notre capacité de réfléchir ensemble pour aborder avec confiance et responsabilité les enjeux de connaissance, de protection et, de plus en plus, de requalification et de mise en valeur de sites, d’ensembles et de lieux emblématiques auxquels la population s’identifie. Tout cela présage bien pour la poursuite du travail afin d’inclure des mesures concrètes sur le patrimoine bâti et le paysage de la métropole dans le prochain plan d’action. » Dinu Bumbaru, directeur des politiques d’Héritage Montréal.
 
À propos du PMAD

Adopté par le conseil de la Communauté le 8 décembre 2011 à la suite d’une importante consultation publique, le premier Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) du Grand Montréal est entré en vigueur le 12 mars 2012 suite à l’avis favorable du gouvernement du Québec. Le PMAD agit sur les éléments influençant la structuration de l’urbanisation de la région métropolitaine, soit l’aménagement, le transport et l’environnement. Il met de l’avant trois orientations, 15 objectifs et 33 critères d’aménagement afin d’assurer la compétitivité et l’attractivité du Grand Montréal dans une perspective de développement durable.


Haut de la page