1-866-691-7202 | fshq@histoirequebec.qc.ca

Fédération Histoire Québec

Guide rédactionnel

Politique éditoriale

Caractéristiques recherchées dans un article soumis pour parution:
 
Critères généraux :
   1. Pertinence du sujet
   2. Rigueur des informations et de l’argumentation
   3. Fiabilité des auteurs
   4. Authenticité des sources et références bibliographiques précises; mention des sources
   5. Souci et respect du lecteur

Forme :
   1. Qualité de la langue : orthographe, syntaxe, choix des termes, ponctuation
   2. Qualité du style : lisibilité, clarté, concision, limpidité, précision
   3. Le magazine se veut une publication de vulgarisation de l’histoire québécoise ou du patrimoine historique québécois dans son ensemble. Par conséquent, de façon générale, un style simple (avec explications ou clarifications au besoin pour les « non-initiés »), journalistique, littéraire sera favorisé par rapport aux exposés plus arides et scientifiques dont s’occupent déjà d’autres publications destinées à des spécialistes. Dans l’éventualité de la production d’un numéro « spécifiquement universitaire », le contenu du magazine pourrait échapper à certaines règles.
   4. Structure: ordre logique, présence de titres et de sous-titres, clarté du propos
   5. Présence d’illustrations : photos, gravures, plans, cartes, cartes anciennes, etc. avec commentaires explicatifs, mention de la source et de l’autorisation d’utilisation
   6. Bonne identification des personnages ou endroits présentés en photos
 
Voici les paramètres à respecter:
Dans les textes parus, la rédaction se réserve le droit d’ajouter ou de modifier le texte de présentation ainsi que les titres et intertitres.

Fond :
1. Caractère original et inédit du sujet; nouvelle lecture d'un sujet plus familier (à noter ici : l’article en question pourrait bien avoir déjà été publié dans le bulletin ou le magazine d’une société d’histoire locale, mais le sujet serait encore méconnu ou peu connu du reste de nos lecteurs à travers le Québec et même au-delà)
2. Tel que mentionné plus haut, le magazine se veut une publication de vulgarisation de l’histoire québécoise et du patrimoine historique québécois dans son ensemble, ce qui inclut patrimoine bâti et parfois naturel, archivistique, ethnologique, archéologique, généalogique, etc. Les sujets d’intérêt ne devraient donc pas faire défaut.
3. Ampleur du sujet et de la recherche. Cela ne signifie toutefois pas que les capsules ou anecdotes d’intérêt ne seront pas acceptées à l’occasion, question d’agrémenter le magazine et de l’alléger au besoin à l’aide d’entrefilets.
4. Analyse critique des faits, des documents, des interprétations qui en ont déjà été faites
5. Exploitation d'un ensemble multiple de sources (différents fonds d’archives, différents ouvrages, livres rares, banques de données, articles de journaux, Internet)
6. Mise en contexte social, politique, religieux, etc. des événements
7. Conclusion résumant les acquis, les interrogations qui demeurent, les hypothèses restant à mieux établir, les interrogations soulevées, les nouvelles perspectives, etc.

Processus:
Les articles soumis pour parution dans Histoire Québec doivent parvenir au comité éditorial au minimum trois mois avant la date de parution d’un numéro d’Histoire Québec, sous forme électronique par voie de courriel. Un calendrier des dates de tombée des articles est disponible sur le site de la FHQ. L’article soumis ne doit pas être en attente d’approbation ou de publication dans un autre magazine. Un embargo de trois (3) mois est exigé pour éviter la publication simultanée du même article dans deux publications.
Le texte soumis doit être accompagné d’une courte biographie de l’auteur, des photographies ou illustrations en format JPEG ou PDF de haute résolution, ainsi que les mentions des sources et crédits photo.

Le comité éditorial se compose de trois personnes nommées par le conseil d’administration des ÉHQ. Leur mandat est de deux ans, renouvelable sur décision du conseil d’administration. Le verdict du comité éditorial est sans appel.

Le traitement des articles proposés s’effectue de la façon suivante :
   1. Au moins deux des membres du comité éditorial doivent parcourir l’article soumis pour statuer si :
         a) on peut retenir l’article, avec des changements mineurs;
         b) on doit le rejeter, faute de respecter certaines règles fondamentales de la politique éditoriale;
         c) on peut le retenir, mais à condition que des changements majeurs soient effectués par l’auteur.

Le comité éditorial se réserve le droit d’apporter des modifications à un article. Ainsi, par exemple, les erreurs flagrantes d’orthographe et de grammaire ou même de dates ou références facilement identifiables seront corrigées par le comité éditorial ou son représentant, et ce, dans la mesure où il s’agira de corrections relativement mineures. Dans le cas où un article contiendrait trop de fautes ou serait carrément incompréhensible, le comité éditorial se réserve le droit de retourner l’article à son auteur, en lui demandant de le retravailler. Il est à noter que, dans un tel cas, le rédacteur devra retourner son texte corrigé dans les dix jours suivant la réception de l’article pour qu’il soit publié dans le numéro en cours de préparation.  Toute modification de texte sera communiquée à l’auteur avant la production graphique du magazine.
 
La langue première du magazine est le français mais Histoire Québec publie à l’occasion des articles en anglais, qui seront au besoin, résumés en français.
 
   2. Les auteurs reçoivent une réponse dans les deux semaines après réception des articles. Le comité éditorial se réserve le droit de faire des commentaires et/ou suggestions de corrections. Dans le cas où un article serait rejeté, une lettre explicative est adressée par le comité éditorial au rédacteur de l’article.
   3. Une révision du texte est effectuée par un réviseur linguistique avant que le texte final ne soit transmis au concepteur-graphiste qui s’occupe de la mise en page finale.
   4. L’auteur reçoit avant parution, une version prête-à-imprimer de son article et procède à une vérification de l’épreuve. Des petites corrections peuvent être faites à cette étape, mais il ne s’agit pas de réécrire son article, mais de s’assurer qu’il est fidèle à celui que l’auteur a soumis. Suite à l’approbation de l’auteur, nous procédons à l’impression.
5. Après la parution du numéro d’Histoire Québec, une version électronique de l’article ainsi que trois copies du magazine sont envoyées aux auteurs pour leur usage personnel.

Critères d’évaluation et normes de déontologie
Les contributeurs, et seulement les contributeurs, sont responsables du contenu de leurs soumissions. Le contenu des articles et autres documents n’engagent en rien les Éditions Histoire Québec.
Le matériel soumis aux ÉHQ est validé par son comité éditorial qui a toute autorité pour accepter ou rejeter un article en fonction de la politique éditoriale.
En plus des droits d’auteur, il va de soi que tout article devra également respecter les lois en vigueur au Québec et au Canada. Dans le cas de sexisme, de racisme, d’homophobie, de propagande haineuse, de diffamation ou de menaces, les soumissions ou commentaires concernés ne seront pas publiés.
Par ailleurs, le contenu d’Histoire Québec ne saurait en aucun cas être influencé par un commanditaire ou un partenaire. Et les ÉHQ prévoiront la possibilité de résiliation de contrat dans le cas où les activités d’un commanditaire s’avéreraient incompatibles avec la mission du magazine ou de la Fédération Histoire Québec. Il appartiendra du reste au comité éditorial et, au besoin (dans les cas plus délicats), au conseil d’administration des ÉHQ, d’approuver le choix des commanditaires.
 
Respect des droits d’auteur
Il est entendu que l’auteur d’un article devra s’assurer de respecter les droits d’auteur, autant pour le texte lui-même que pour les illustrations proposées. Dans tous les cas, la source de l’information et la bibliographie utilisée pour la rédaction des articles ainsi que les droits d’auteur devront être mentionnés.
Pour ce qui est des droits d’auteur face à l’article lui-même, les ÉHQ se réservent le droit de republier l’article retenu dans l’une ou l’autre de ses publications imprimées ou électroniques, mais elle s’engage à en informer l’auteur. Autrement, l’auteur demeure propriétaire et responsable de son article et, si un tiers veut reproduire son article, il devra en demander l’autorisation à l’auteur comme aux ÉHQ.
Haut de la page