Valoriser la place des femmes dans l’histoire du Québec

Le comité Mémoire des femmes de la Fédération Histoire Québec s’est donné comme mission de valoriser la place des femmes dans l’histoire du Québec. Il désire favoriser la recherche sur l’histoire des femmes, en faire connaître leur contribution et leur rayonnement et ainsi participer à leur reconnaissance.

Le prix d’excellence comporte deux volets

Le comité Mémoire des femmes décernera une bourse de 1 000$ à l’organisme porteur du projet (années impaires) et à la chercheuse lauréate (années paires). 

Premier volet

Ce prix est remis les années impaires et récompense les projets mettant en lumière le rôle qu’une femme a joué au sein de l’histoire au niveau local ou national.

Deuxième volet

Ce prix est remis les années paires et récompense la carrière et les apports d’une femme dans le domaine des sciences sociales (histoire, sociologie, anthropologie, muséologie, etc.) qui, par le biais de ses travaux de recherche et de son implication, a su faire avancer les connaissances de sa discipline.

Participer au volet 1 (2023)

Pour le volet 1, le prix s’adresse aux organismes membres de la FHQ, qui ont mis en valeur dans un projet de diffusion, le rôle qu’une femme a joué au sein de l’histoire au niveau local ou national.

La fiche descriptive du projet doit contenir :

  • Une présentation du projet d’un maximum de 1 000 mots, accompagnée de photographies (crédits et sources) et des documents de référence utilisés, si possible ;
  • Une description du rayonnement du projet (audience, visiteurs, impact sur les réseaux sociaux, revue de presse, etc.) ;
  • Un résumé du budget de réalisation ;
  • Le nombre de personnes impliquées ;
  • Une estimation du nombre d’heures consacrées au projet jusqu’à sa finalité.

Tous les types de projets, numériques inclus, sont acceptés : exposition, parcours patrimonial, publication, plaque commémorative, article dans un bulletin de société ou un journal et autres. Ce volet sera décerné en 2023 pour des projets qui auront débuté entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2022. Les projets soumis peuvent être en cours de diffusion. Un projet déjà primé n’est pas admissible pour ce prix.

La version numérique du dossier doit être transmise à l’adresse fondation@histoire.loisirsport.qc.ca avant le 17 avril 2023. Seuls les dossiers conformes aux règles mentionnées ci-dessus, et respectant l’échéance, seront pris en compte.

Histoire Québec :

Outre le prix en argent, l’organisme récipiendaire dudit prix se verra offrir la possibilité de publier un article autour du projet primé dans la revue Histoire Québec.

Participer au volet 2 (2024)

Le prix Madeleine-Juneau, volet 2, vise à récompenser une étudiante dans le domaine des sciences sociales ayant soumis un mémoire de maîtrise ou une thèse de doctorat portant sur la contribution des femmes à l’histoire du Québec.

Admissibilité :

  • Toute femme ayant déposé une thèse de doctorat ou un mémoire de maîtrise portant sur la contribution des femmes à l’histoire du Québec ;

  • La candidate doit avoir mené ses recherches dans le domaine des sciences sociales (histoire, sociologie, anthropologie, muséologie, etc.) ;

  • La candidate peut avoir déposé sa thèse ou son mémoire dans une institution académique située à l’extérieur du Québec ;

  • La thèse ou le mémoire doit avoir été rédigé en français ou en anglais. Seule la version originale peut être soumise. Les traductions, les versions éditées, et tous autres dérivés (actes de colloque, articles scientifiques, etc.) en sont donc exclus ;

  • La thèse ou le mémoire doit avoir été déposé entre le 1er janvier 2021 et le 1er avril 2023.

Document exigés

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • Le formulaire disponible sur le site de la Fédération Histoire Québec ;

  • La version numérique de la recherche de la candidate ;

  • Une lettre de recommandation de la personne dirigeant le mémoire de maîtrise ou la thèse de doctorat.

La version numérique du dossier doit être transmise à l’adresse fondation@histoirequebec.qc.ca avant le 12 mars 2024.

Seuls les dossiers conformes aux directives mentionnées ci-dessus, et respectant l’échéance, seront pris en compte.

Critères:

  • Originalité et innovation de la démarche ; (/20)

  • Mise en valeur des sources ; (/20)

  • Qualité de la recherche et de la méthodologie ; (/30)

  • Rigueur de la démarche intellectuelle ; (/20)

  • Argumentaire de la direction de recherche ; (/10)

  • Publications et communications constitueront un atout.

Le jury peut, s’il le juge nécessaire, ne sélectionner aucune candidature.

Histoire Québec :

Outre le prix en argent, la lauréate du prix se verra offrir la possibilité de publier un article de vulgarisation dans la revue Histoire Québec.


Qui est Madeleine Juneau?

[ 1945 – 2020 ]

Née le 10 novembre 1945 à Saint-Augustin-de-Desmaures, Madeleine Juneau fait ses études primaires au couvent dirigé par les sœurs de la Congrégation Notre-Dame (CND), suivies d’un brevet d’enseignement à l’École normale Saint-Roch, administrée par la CND. Elle fait sienne l’œuvre éducatrice de Marguerite Bourgeoys en entrant « chez les Sœurs » en 1964. Elle demeure membre de la CND jusqu’à son décès.

Détentrice d’un baccalauréat en pédagogie et d’une maîtrise en histoire de l’Université de Montréal, elle est enseignante pendant une quinzaine d’années au Québec et en Ontario avant de faire son entrée dans le monde muséal. Elle poursuit sa vocation pédagogique en devenant en 1984, directrice des services éducatifs de la Maison Saint-Gabriel et en 1997, au moment où la Maison est reconnue comme musée et site historique, elle en devient directrice générale.

Passionnée, déterminée, rigoureuse et visionnaire, elle prend la mesure du potentiel de la Maison Saint-Gabriel à la fois comme musée mais également comme un des moteurs de développement dans le quartier défavorisé de Pointe-Saint-Charles. Elle contribue à l’essor et à la pérennité de la Maison Saint-Gabriel en mettant en place des actions pour mettre la Maison sur la carte des attraits touristiques. Elle ouvre celle-ci pour en faire un outil pédagogique, accueillant, où chaque pas, chaque regard doit être une occasion d’apprendre et de découvrir que ce soit à l’intérieur ou dans les jardins extérieurs. Elle poursuit sans relâche son œuvre pédagogique auprès des bailleurs de fonds publics et privés. Elle profite d’évènements de commémoration pour mobiliser et rassembler autour de projets de legs où les femmes ont une place d’honneur, dont Marguerite Bourgeoys, les Filles du Roy, les métayères de la ferme et les différentes communautés religieuses féminines. Impliquée dans de nombreux comités et associations, elle est reconnue comme une femme ayant une vision entrepreneuriale.

Plusieurs prix ont souligné les actions muséales de la Maison Saint-Gabriel dont le Prix d’histoire du Gouverneur général 2016 pour les programmes muséaux présentés à la Maison. Au cours des dix dernières années, Madeleine Juneau a reçu pour l’ensemble de son œuvre de nombreuses distinctions : en 2013, le prix Gérard-Morisset; en 2017, Chevalière de l’Ordre du Québec et récipiendaire de la Croix pour Service méritoire (division civile) du Gouverneur général; en 2019, Officière de l’Ordre de Montréal.

Lors son décès le 25 juin 2020, des témoignages de tous les milieux ont évoqué le souvenir d’une femme admirée et respectée pour son engagement dans sa communauté où Madeleine Juneau s’est dévouée durant plus de vingt ans.