Conseil d'administration

Image de Jean-Louis Vallée

Jean-Louis Vallée

Administrateur - Capitale-Nationale

Président du conseil d'administration

Originaire du secteur Sillery de la ville de Québec, j’ai été enseignant d’histoire au Centre d’études collégiales de Montmagny de 1994 à 2022, ceci après avoir fait mes premières armes en enseignement collégial au Cégep de Matane. Je suis retraité de l’enseignement collégial depuis avril 2022. En 1984, j’étais un des membres fondateurs de la Société́ d’histoire de Sillery. J’y ai été trésorier, puis président et administrateur avant de quitter pour m’impliquer dans d’autres organismes. Je suis revenu à la Société d’histoire de Sillery en 2012 et j’y occupe la présidence depuis 2013. 

Après m’être impliqué dans le comité du patrimoine de la Fédération, j’ai été appelé à devenir administrateur, fonction que j’ai occupée pendant deux ans. À la fin de ce mandat, j’ai été renouvelé (2021) puis nommé comme président par le conseil d’administration de la Fédération. J’occupe ce poste depuis, et ce en plus d’essayer de donner un coup de main au comité du patrimoine.

Tant mes fonctions au sein de la Société d’histoire de Sillery que mon emploi d’enseignant au collégial m’ont amené à m’impliquer dans mes communautés : coordonnateur, puis co-coordonnateur de la Table des sociétés d’histoire de Québec pendant 5 ans; président et trésorier de l’Association des professeures et professeurs d’histoire des collèges du Québec pendant 9 ans; co-fondateur (2012) et trésorier jusqu'en 2021 du Réseau des Sciences humaines des collèges du Québec.

Mes principales réalisations concernent des partenariats avec des organismes du milieu, tant à Sillery – Québec dans le cadre de mes fonctions à la Société d’histoire de Sillery qu’à Montmagny, en tant qu’enseignant en histoire et Sciences humaines. L’un des principaux défis que j’ai eu à mener est celui de la défense du site patrimonial de Sillery, mais aussi des autres sites patrimoniaux de la ville Québec et des édifices patrimoniaux de la grande région de Québec. En 2022, j’ai coordonné la préparation du 56e congrès de la Fédération.

Le but de mes actions en histoire, comme professionnel ou comme bénévole, est de permettre une meilleure diffusion et une mise en valeur de l’histoire et du patrimoine, mais aussi de favoriser des partenariats qui permettent une meilleure compréhension de l’importance des différents domaines des sciences historiques, appliquées par les individus, spécialistes ou non, et à tous les niveaux. 

Image de Odile Rompré-Brodeur

Odile Rompré-Brodeur

Administratrice - Montréal

Vice-Présidente

Odile a travaillé pendant plus de sept ans dans diverses institutions muséales et sites historiques en tant que guide-interprète ainsi que sur des projets de mise en valeur du patrimoine ou de revitalisation de sites historiques.

Détentrice d’une Maîtrise en Aménagement, d’une majeure en muséologie et patrimoines, d’une mineure en pratiques administratives et d’un baccalauréat en histoire, elle s'intéresse aujourd'hui particulièrement aux moyens de mettre en valeur notre patrimoine. C’est pour ces raisons qu’elle a co-fondé le Festival Vivre le patrimoine ainsi que Passerelles coopérative de travail en 2017. Elle fait également partie de l’équipe des guides qui font découvrir Habitat 67.

Image de Jean Huard

Jean Huard

Administrateur - Mauricie

Trésorier

Baccalauréat en journalisme-communication (Université Laval 1976)

Carrière en journalisme (1976-1996) et en gestion d’entreprises touristiques (1996-2016) dont le site du Village d’Émilie (Grand-Mère) et le Parc de la rivière Batiscan (Saint-Narcisse) (entre autre site historique de production d’électricité)

Président fondateur de l’Association des familles Huard (1990) et généalogiste de cette Association depuis sa fondation.

Prix « Bénévolat » de la Fédération des Associations de famille du Québec (2005)
Prix « Hommage » de l’Association des familles Huard (2015)

Membre et trésorier de la Société d’histoire régionale Appartenance-Mauricie

Intérêt de longue date pour l’histoire en général, pour l’histoire sportive et celle des expositions universelles.
Grand connaisseur et conférencier d’Expo 67, l’exposition universelle de Montréal de 1967

Image de Louise Cyr

Louise Cyr

Administratrice - Gaspésie

Secrétaire

Faisant partie de l’équipe de départ de l’implantation du Musée acadien du Québec à Bonaventure en 1990, madame Cyr a été tour à tour responsable de l’animation, conservatrice et chargée de projets des expositions pendant 17 ans. Par la suite, elle a été 13 ans à la direction du Musée acadien du Québec. C’est donc avec plus de 30 ans d’expérience au Musée qu’elle a développé une expertise sur la présence acadienne au Québec et a contribué  à faire connaître celle-ci à travers différentes actions. À l’automne 2020, madame Cyr occupait le poste d’agente de développement au Site historique national de Paspébiac. Elle en est devenue la directrice à l’automne 2023. Elle travaille directement à la mise en valeur de ce patrimoine bâti d’importance pour la Gaspésie.

Que ce soit dans la réalisation d’expositions visant à faire connaître la présence acadienne au Québec ou encore dans la publication de nombreux articles et conférences elle a toujours été impliqué dans la diffusion de l’histoire au Québec. Elle est l’initiatrice du livre Le Québec acadien- Parcours historiques, réalisé en collaboration avec la Coalition des organisations acadiennes du Québec en 2014. En 2016, c’est sous sa direction et comme co-auteur que nous la retrouvons pour l’édition de Bonaventure se raconte, un livre de 581 pages racontant l’histoire de la municipalité de Bonaventure.

Que ce soit comme représentante du Québec au sein du bureau de direction du conseil d’administration du Congrès mondial acadien de 1990 à 1994, membres du comité des fêtes du 250e de Bonaventure en 2010, responsable de l’organisation du deuxième Ralliement acadien du Québec en 2016, vice-présidente de la Coalition des organisations acadiennes du Québec de 2013 à 2020 (7 ans), membre fondatrice et vice-présidente du Réseau muséal et patrimonial de la Gaspésie, jusqu’à mars 2020 et administratrice à Culture Gaspésie, elle a toujours été présente pour mettre de l’avant le patrimoine et la culture.

Faire partie du Conseil d’administration de la Fédération Histoire Québec est une suite logique de l’ensemble de son implication dans le milieu historique. Son expérience dans divers milieux historiques et culturels fait que le mandat de la Fédération Histoire Québec dans le développement de la recherche en histoire locale, régionale et nationale, la publication, la vulgarisation de l’histoire et la collaboration avec les instances politiques et sociales sont des éléments connus pour elle. Elle désire apporter son expérience à l’organisme dans un domaine qui lui est cher.

Image de Marie-Josée Lettre

Marie-Josée Lettre

Administratrice - Bas-Saint-Laurent

Co-présidente du comité Mémoire des femmes

Je me présente, Marie-Josée Lettre, bibliotechnicienne à l’Institut de technologie agroalimentaire, Campus de La Pocatière. Je suis titulaire d’un diplôme d’études collégiales en Techniques de la documentation du Cégep François-Xavier Garneau obtenu en 2005 ainsi que d’un Certificat en archivistique de l’Université Laval, obtenu en 2006. Je poursuis d’ailleurs, depuis 2018, un Certificat en ethnologie, toujours à l’Université Laval.

Originaire de Victoriaville, mon parcours m’a mené à Québec pour les études et le travail et finalement me faire atterrir en 2007, dans la belle région du Bas-St-Laurent et ce, pour le travail. Tout au long de mes années à l’ITA, Campus de La Pocatière, où j’ai la responsabilité des archives depuis 2008, j’ai su intégrer, au travers mes tâches de bibliotechnicienne, l’histoire de mon lieu de travail afin de pouvoir la conserver et la mettre en lumière auprès de la clientèle desservie par l’Institut ainsi qu’auprès de mes collègues.

Impliquée dans divers projets pour diffuser cette histoire, vieille de plus 160 ans, j’ai, entre autres, mis sur pied plusieurs expositions traitant de l’histoire de l’enseignement agricole à La Pocatière (Expo-Poc et Portes ouvertes de l’ITA), créé des capsules rétros sur la page Facebook du Centre des multimédias de l’ITA et collaboré à l’organisation de visites guidées lors de conventums s’étant tenus à l’Institut. Plusieurs projets se sont d’ailleurs faits en collaboration avec le Musée québécois de l’agriculture et de l’alimentation ainsi qu’avec les Archives de la Côte-du-Sud, tous deux situés à La Pocatière.

Tout ce bagage de connaissances amassé au cours des années m’a permis d’écrire un article publié en 2015 dans la revue Histoire Québec sous le titre : L’enseignement agricole à Sainte-Anne-de-La-Pocatière : une histoire à cultiver. S’en suivent, en 2017, quelques pages dans le livre Hommes engagés à nourrir le Québec, sous la direction de Rose-Hélène Coulombe et Michel Jutras.

Toujours à la recherche d’informations sur l’histoire de l’enseignement agricole au Québec, je m’intéresse particulièrement à la place des femmes au sein de celle-ci.

Outre l’enseignement agricole, je m’intéresse également à l’apport des communautés religieuses féminines au sein de la société québécoise. Mon implication se fait également au sein de l’histoire locale, puisque je siège sur le conseil d’administration de la Société d’histoire de généalogie de la Côte-du-Sud, depuis 2018, ainsi que sur le conseil d’administration de la Coopération historique et culturelle de Rivière-Ouelle, depuis 2019. L’organisme collabore d’ailleurs aux fêtes du 350e anniversaires de la municipalité de Rivière-Ouelle qui prendront place en 2022.

Image de Clément Locat

Clément Locat

Administrateur - Lanaudière

Président du comité du patrimoine

Formation en Sciences de la terre et carrière dans le domaine des barrages, principalement à Hydro Québec.

Intérêt de longue date pour l’histoire et l'architecture ancienne.

Propriétaire depuis 1975 d'une maison ancienne, restaurée au cours des années suivantes et d'une seconde maison restaurée au début des années 2010.

Membre de l’association Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec (APMAQ) depuis 1984, membre du CA de 1990 à 1999 et président de l’organisme de 1993 à 1998.

Membre du comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec depuis 2005 et président du comité depuis 2010; Membre du CA de la Société d’histoire de Saint-Roch-de-l’Achigan depuis 2005; Membre du CA de la Fédération Histoire Québec depuis 2019.

Implication dans la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine architectural à l'intérieur des organismes déjà cités.

Présentation de conférences, rédaction d'articles et de publications sur le patrimoine architectural, organisation de visites guidées, participation à l’inventaire de bâtiments anciens.

En tant que responsable du comité du patrimoine, il m’apparait important de partager et discuter avec l’ensemble des membres du CA des nombreux aspects des dossiers que nous avons traités et des objectifs à poursuivre. Accroître l’implication de nos sociétés membres dans la préservation du patrimoine bâti de leur milieu est un de ces objectifs à prioriser.

Image de Vicki Onufriu

Vicki Onufriu

Administratrice - Laval

Co-présidente du comité Mémoire des femmes

Je m'appelle Vicki Onufriu et je suis commis de bibliothèque à temps plein pour les bibliothèques de Laval. Je suis également historienne de profession. J'ai obtenu mon baccalauréat et ma maîtrise en histoire, à l'UQÀM, respectivement en 2002 et 2007.

Je me consacre à l'étude de l'histoire des Protestants anglophones des régions de l'île Jésus et des Basses-Laurentides. Je fais des analyses démographiques à partir du dépouillement des registres de BMS des congrégations protestantes.

Depuis 2015, je suis vice-présidente de la Société d'histoire et de généalogie de l'Île Jésus, et du Centre d'archives de Laval. J'occupe le même poste à la Société de généalogie et d'histoire de Saint-Eustache depuis 2020. Je fais également partie du conseil d'administration de la Fédération Histoire Québec depuis 2019. En plus d'être co-fondatrice du Comité Mémoire des femmes, je suis également représentante de la FHQ auprès du Quebec Anglophone Heritage Network (QAHN). 

Image de Mario Robert

Mario Robert

Administrateur - Montréal

Mario Robert est historien et archiviste; détenteur de maitrises en histoire et en bibliothéconomie, il a été chef de la Section des archives de la Ville de Montréal de 2008 à 2020 et archiviste depuis 1991.

De 2004 à 2008, il a enseigné la description des archives à l’École des sciences de l’information de l’Université de Montréal. Auteur de plusieurs articles, conférencier, blogueur et chroniqueur en archivistique et en histoire, il a codirigé l’ouvrage La gestion des archives photographiques (2001). Il est aussi coauteur des livres Vivre Montréal 1920-1969 (2011), Quand les archives racontent Montréal : 100 pièces d’exception (2013) et Traces de l’histoire de Montréal (2017).

De 2014 à 2016, il a été chroniqueur sur l’histoire de Montréal à l’émission télévisée Montréalité sur la chaine MAtv. Depuis 2020, il est président de la Société historique de Montréal.

Depuis 2020, il est président de la Société historique de Montréal.

Image de Martin Parent

Martin Parent

Administrateur - Outaouais

Président des Éditions Histoire Québec

Membre du CA de la Fédération Histoire Québec depuis 2020. Représentant de la région de l’Outaouais.
Président du CA des Éditions Histoire Québec.
Membre du CA de la Fondation Histoire Québec.

Professionnel et gestionnaire en tourisme certifié Emerit de RH tourisme Canada :
Guide-interprète du patrimoine; Guide touristique; Directeur d’activités spéciales.

Développeur économique professionnel (D.Éc.) certifié par l’Association des professionnels en développement économique du Québec.

Études supérieures et universitaires complétées :
Développement local (Université de Sherbrooke); Gestion de projet avancée (Université d’Ottawa); Entrepreneuriat et gestion de PME (Université Laval); Formation supérieure en gestion d’événements (Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec);
Travail social (UQO).

Travaille dans les domaine de la communication et de l’interprétation de l’histoire et du patrimoine depuis plus de vingt ans.

Membre du Comité consultatif d’urbanisme de la Municipalité de Papineauville.

Entrepreneur et travailleur autonome dans les secteurs de l'interprétation du patrimoine, du tourisme, de l'événementiel et de la gestion de projets notamment avec composantes de mises en valeur de l’histoire et du patrimoine.

Je souhaite contribuer à développer les potentiels des divers services et champs d’activité de la fédération, faciliter les contributions des forces vives que constituent les sociétés membres de la FHQ, afin d’enrichir, étendre et rassembler les ressources en histoire et en patrimoine du Québec. 

Image de Françoise Rivest

Françoise Rivest

Administratrice - Montérégie

Siège au comité Mémoire des femmes

Je me présente Françoise Rivest de la société d’histoire des Iles-Percées de Boucherville depuis 2017, responsable de la communication avec les membres et de la programmation des conférences mensuelles. La diffusion se faisant par bulletins aux membres et par communiqués dans le journal local. Tous autres communiqués portant intérêt pour nos membres font l’objet d’info-lettres.

À ce même titre, j’agis depuis 2013 à l’antenne de l’université du troisième âge (UTA) de l’université de Sherbrooke comme membre du comité de programmation pour la recherche de sujets susceptibles d’intéresser notre clientèle et de la communication avec les conférenciers. Plusieurs autres événements sont organisés tels que colloques et concerts reconnaissance. En outre j’agis comme trésorière de notre antenne.

Mes expériences acquises pendant ma vie professionnelles en tant que technicienne en chimie dans des entreprises telles que Bell Canada et Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) m’ont appris l’exactitude, la rigueur et respect des échéanciers.

Ma passion pour l’histoire et la généalogie remonte, quant à elle, aux premières recherches que j’ai effectuées sur mes ancêtres et ceux de mon conjoint et amis. Un ancien membre la Société d’histoire de Boucherville, l’ancêtre de la SHIP, a déjà siégé, lors de la création de la FHQ, c’est avec empressement, qu’à mon tour, je souhaite y être proactive ! Merci !

Image de Marie-Chantale Savard

Marie-Chantale Savard

Administratrice - Saguenay-Lac-Saint-Jean

Bachelière en archéologie de l'Université Laval, Marie-Chantale Savard a également terminé une maîtrise en études et interventions régionales à l'UQAC. Elle s’est ensuite spécialisée dans le domaine des archives avec l'obtention d'un certificat en archivistique.

Ayant sa région à cœur, elle y a effectué un retour après ses études à Québec. Ainsi, elle peut participer au rayonnement et au développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de Dolbeau-Mistassini, notamment sur le plan culturel.

Elle a travaillé quelques années dans des musées, comme guide-interprète ainsi que technicienne des collections. Marie-Chantale occupe maintenant le poste d’archiviste à la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine. Elle est coordonnatrice pour LaVoute.tv, une plateforme de diffusion d’archives audiovisuelles qui a été lancée par la SHGMC en 2022. Elle gère également les activités de numérisation et supporte les actions du centre d'archives.


Comité Mémoire des femmes

Relevant de la Fédération Histoire Québec, le comité Mémoire des femmes a pour objectif de souligner et de mettre en valeur l’apport des femmes dans l’histoire. Il favorise également les recherches sur l’histoire des femmes. Il est composé de Marie-Josée Lettre et Vicki Onufriu (co-présidentes), d’Andréanne Vailles et de Joëlle Therrien. Chaque jeudi, le comité met en avant, selon une thématique mensuelle, des figures féminines. Rendez-vous en ligne sur leur page :

Le comité a permis la mise en place, avec la contribution financière de la Congrégation Notre-Dame, de la bourse Madeleine-Juneau qui récompense les projets et recherches mettant de l’avant la place des femmes en histoire.

En 2023, le comité Mémoire des femmes s’est mérité le Prix du gouverneur général pour l’excellence des programmes communautaires en histoire, la plus haute distinction en histoire au Canada.

Image de Marie-Josée Lettre

Marie-Josée Lettre

Administratrice - Bas-Saint-Laurent

Co-présidente du comité Mémoire des femmes

Je me présente, Marie-Josée Lettre, bibliotechnicienne à l’Institut de technologie agroalimentaire, Campus de La Pocatière. Je suis titulaire d’un diplôme d’études collégiales en Techniques de la documentation du Cégep François-Xavier Garneau obtenu en 2005 ainsi que d’un Certificat en archivistique de l’Université Laval, obtenu en 2006. Je poursuis d’ailleurs, depuis 2018, un Certificat en ethnologie, toujours à l’Université Laval.

Originaire de Victoriaville, mon parcours m’a mené à Québec pour les études et le travail et finalement me faire atterrir en 2007, dans la belle région du Bas-St-Laurent et ce, pour le travail. Tout au long de mes années à l’ITA, Campus de La Pocatière, où j’ai la responsabilité des archives depuis 2008, j’ai su intégrer, au travers mes tâches de bibliotechnicienne, l’histoire de mon lieu de travail afin de pouvoir la conserver et la mettre en lumière auprès de la clientèle desservie par l’Institut ainsi qu’auprès de mes collègues.

Impliquée dans divers projets pour diffuser cette histoire, vieille de plus 160 ans, j’ai, entre autres, mis sur pied plusieurs expositions traitant de l’histoire de l’enseignement agricole à La Pocatière (Expo-Poc et Portes ouvertes de l’ITA), créé des capsules rétros sur la page Facebook du Centre des multimédias de l’ITA et collaboré à l’organisation de visites guidées lors de conventums s’étant tenus à l’Institut. Plusieurs projets se sont d’ailleurs faits en collaboration avec le Musée québécois de l’agriculture et de l’alimentation ainsi qu’avec les Archives de la Côte-du-Sud, tous deux situés à La Pocatière.

Tout ce bagage de connaissances amassé au cours des années m’a permis d’écrire un article publié en 2015 dans la revue Histoire Québec sous le titre : L’enseignement agricole à Sainte-Anne-de-La-Pocatière : une histoire à cultiver. S’en suivent, en 2017, quelques pages dans le livre Hommes engagés à nourrir le Québec, sous la direction de Rose-Hélène Coulombe et Michel Jutras.

Toujours à la recherche d’informations sur l’histoire de l’enseignement agricole au Québec, je m’intéresse particulièrement à la place des femmes au sein de celle-ci.

Outre l’enseignement agricole, je m’intéresse également à l’apport des communautés religieuses féminines au sein de la société québécoise. Mon implication se fait également au sein de l’histoire locale, puisque je siège sur le conseil d’administration de la Société d’histoire de généalogie de la Côte-du-Sud, depuis 2018, ainsi que sur le conseil d’administration de la Coopération historique et culturelle de Rivière-Ouelle, depuis 2019. L’organisme collabore d’ailleurs aux fêtes du 350e anniversaires de la municipalité de Rivière-Ouelle qui prendront place en 2022.

Image de Vicki Onufriu

Vicki Onufriu

Administratrice - Laval

Co-présidente du comité Mémoire des femmes

Je m'appelle Vicki Onufriu et je suis commis de bibliothèque à temps plein pour les bibliothèques de Laval. Je suis également historienne de profession. J'ai obtenu mon baccalauréat et ma maîtrise en histoire, à l'UQÀM, respectivement en 2002 et 2007.

Je me consacre à l'étude de l'histoire des Protestants anglophones des régions de l'île Jésus et des Basses-Laurentides. Je fais des analyses démographiques à partir du dépouillement des registres de BMS des congrégations protestantes.

Depuis 2015, je suis vice-présidente de la Société d'histoire et de généalogie de l'Île Jésus, et du Centre d'archives de Laval. J'occupe le même poste à la Société de généalogie et d'histoire de Saint-Eustache depuis 2020. Je fais également partie du conseil d'administration de la Fédération Histoire Québec depuis 2019. En plus d'être co-fondatrice du Comité Mémoire des femmes, je suis également représentante de la FHQ auprès du Quebec Anglophone Heritage Network (QAHN). 

Image de Joëlle Therrien

Joëlle Therrien

Membre du comité Mémoire des Femmes

Détentrice d’un baccalauréat et d’une maitrise en histoire de l’UQAM, Joëlle Thérien  s’intéresse à plusieurs aspects de l'histoire des femmes dont les groupes sociaux, les autochtones, les mouvements féministes et la toponymie. Après avoir travaillé dans le domaine des loisirs municipaux et ensuite dans un centre femme, elle se consacre désormais à l'enseignement et à la vulgarisation. 


Comité du patrimoine

De nombreux groupes de travail et comités participent à la vie démocratique et intellectuelle de la Fédération Histoire Québec. Parmi ceux-ci, le comité du patrimoine est un des plus actifs.

Il s’agit en effet du comité qui porte au niveau national et auprès des partenaires gouvernementaux et paragouvernementaux, les préoccupations des sociétés d’histoire et organismes citoyens concernant des édifices et sites patrimoniaux en danger. Le comité du patrimoine se penche aussi sur le sort des biens matériels (artéfacts, archives) et sur le patrimoine immatériel.

Au-delà des interventions d’urgence que le pic effréné des démolisseurs provoque, le comité du patrimoine est avant tout un groupe de partage de l’expertise historique et patrimoniale. Il participe ainsi à la réflexion et à la législation en matière de patrimoine, notamment par la rédaction de mémoires, lettres d’opinion,et par sa présence à des tables de partenaires en appui aux projets du Ministère de la Culture et des Communications.

Le comité du patrimoine est un outil efficace pour alerter les pouvoirs publics sur des enjeux locaux ou nationaux et faire entendre la voix des sociétés au plus grand nombre. La richesse des analyses qu’il peut fournir est d’autant plus grande qu’elle est alimentée par la vigilance et les compétences des organismes membres, premiers lanceurs d’alerte sur le terrain.

Image de Clément Locat

Clément Locat

Administrateur - Lanaudière

Président du comité du patrimoine

Formation en Sciences de la terre et carrière dans le domaine des barrages, principalement à Hydro Québec.

Intérêt de longue date pour l’histoire et l'architecture ancienne.

Propriétaire depuis 1975 d'une maison ancienne, restaurée au cours des années suivantes et d'une seconde maison restaurée au début des années 2010.

Membre de l’association Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec (APMAQ) depuis 1984, membre du CA de 1990 à 1999 et président de l’organisme de 1993 à 1998.

Membre du comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec depuis 2005 et président du comité depuis 2010; Membre du CA de la Société d’histoire de Saint-Roch-de-l’Achigan depuis 2005; Membre du CA de la Fédération Histoire Québec depuis 2019.

Implication dans la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine architectural à l'intérieur des organismes déjà cités.

Présentation de conférences, rédaction d'articles et de publications sur le patrimoine architectural, organisation de visites guidées, participation à l’inventaire de bâtiments anciens.

En tant que responsable du comité du patrimoine, il m’apparait important de partager et discuter avec l’ensemble des membres du CA des nombreux aspects des dossiers que nous avons traités et des objectifs à poursuivre. Accroître l’implication de nos sociétés membres dans la préservation du patrimoine bâti de leur milieu est un de ces objectifs à prioriser.

Image de Jean-Louis Vallée

Jean-Louis Vallée

Administrateur - Capitale-Nationale

Président du conseil d'administration

Originaire du secteur Sillery de la ville de Québec, j’ai été enseignant d’histoire au Centre d’études collégiales de Montmagny de 1994 à 2022, ceci après avoir fait mes premières armes en enseignement collégial au Cégep de Matane. Je suis retraité de l’enseignement collégial depuis avril 2022. En 1984, j’étais un des membres fondateurs de la Société́ d’histoire de Sillery. J’y ai été trésorier, puis président et administrateur avant de quitter pour m’impliquer dans d’autres organismes. Je suis revenu à la Société d’histoire de Sillery en 2012 et j’y occupe la présidence depuis 2013. 

Après m’être impliqué dans le comité du patrimoine de la Fédération, j’ai été appelé à devenir administrateur, fonction que j’ai occupée pendant deux ans. À la fin de ce mandat, j’ai été renouvelé (2021) puis nommé comme président par le conseil d’administration de la Fédération. J’occupe ce poste depuis, et ce en plus d’essayer de donner un coup de main au comité du patrimoine.

Tant mes fonctions au sein de la Société d’histoire de Sillery que mon emploi d’enseignant au collégial m’ont amené à m’impliquer dans mes communautés : coordonnateur, puis co-coordonnateur de la Table des sociétés d’histoire de Québec pendant 5 ans; président et trésorier de l’Association des professeures et professeurs d’histoire des collèges du Québec pendant 9 ans; co-fondateur (2012) et trésorier jusqu'en 2021 du Réseau des Sciences humaines des collèges du Québec.

Mes principales réalisations concernent des partenariats avec des organismes du milieu, tant à Sillery – Québec dans le cadre de mes fonctions à la Société d’histoire de Sillery qu’à Montmagny, en tant qu’enseignant en histoire et Sciences humaines. L’un des principaux défis que j’ai eu à mener est celui de la défense du site patrimonial de Sillery, mais aussi des autres sites patrimoniaux de la ville Québec et des édifices patrimoniaux de la grande région de Québec. En 2022, j’ai coordonné la préparation du 56e congrès de la Fédération.

Le but de mes actions en histoire, comme professionnel ou comme bénévole, est de permettre une meilleure diffusion et une mise en valeur de l’histoire et du patrimoine, mais aussi de favoriser des partenariats qui permettent une meilleure compréhension de l’importance des différents domaines des sciences historiques, appliquées par les individus, spécialistes ou non, et à tous les niveaux. 


Personnel

 

 

Image de Jean Rey-Regazzi

Jean Rey-Regazzi

Directeur général

Rédacteur en chef de la revue Histoire Québec ; Responsable de la protection des renseignements personnels

Originaire de France et formé en littérature, histoire et histoire de l’art (École du Louvre, Lycée Henri-IV et École Pratique des Hautes Études), Jean Rey-Regazzi a poursuivi son doctorat en muséologie à l’UQÀM. Curieux, fin connaisseur de l’histoire et du patrimoine québécois, il œuvre au sein de la Fédération Histoire Québec depuis septembre 2021. Son apport à la bonification des services aux membres et sa contribution au virage communicationnel de la Fédération, ainsi que sa compréhension des valeurs de la Fédération et de ses membres, en font un atout incomparable pour poursuivre le développement de l’organisme.

Au fil de son parcours, il s'est familiarisé avec l’histoire et les patrimoines québécois, depuis le temps de la Nouvelle-France auprès des Sulpiciens de Montréal, jusqu’aux élans industriels du XXe siècle au Centre d’histoire Arvida. L’apport citoyen à la mémoire collective – à sa préservation, à sa diffusion – est un enjeu moteur de son engagement à la Fédération et plus généralement dans la transmission de l'histoire et du patrimoine.

Image de Louise Douville

Louise Douville

Adjointe administrative

Image de Roxane Martineau

Roxane Martineau

Adjointe aux projets

Image de Caroline Cudia

Caroline Cudia

Responsable de projet - Inventaire du Patrimoine commémoratif